Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

ILA TOUBA ?

Posté par: Babacar DIARRA| Mardi 21 juin, 2016 20:06  | Consulté 9504 fois  |  0 Réactions  |   
C'est l'histoire triste de Samba Laobé FALL qui malgré les supputations liées à son avènement au pouvoir a du faire face à une situation politique difficile; les Guélewar dont son Père en qui il a usurpé le trône d'un côté et de l'autre l'organisation religieuse musulmane désireux de mener une conquête spirituelle à sa charge. Avec l'administration coloniale en place pour arbitrer les termes du dialogue. C'est l'histoire de Macky SALL qui comme Samba Laobé aurait pu entrer dans l'histoire s'il n'avait pas décider de rompre le pacte moral qui le liait aux sénégalais en libérant Karim WADE et en signant par le même décret la mort de la CREI. En effet dès son accession au pouvoir Samba Laobé initia une campagne de dénigrement contre les tribus locales afin de pouvoir bénéficier de l'appui logistique et militaire des français. De la même manière Macky a débuté son mandat par le dénigrement et la chasse aux sorcières pour une partie des arcades du monde libéral. Pour le premier l'histoire se terminera par la faillite, le déshonneur et la capitulation quant au second, le dernier référendum au relent de Présidentielle n'a pas fini de livrer son lot de surprise. De ces consultations populaires, en fin politicien Macky sachant pertinemment qu'aucun Président sortant n'a jamais remporté le 2e tour d'une Présidentielle sénégalaise, se résigna en trois points: - Au vu des scores du "OUI", sa caolition (BBY) ne remporterait pas un premier tour et que sa coalition pour le coup n'a pas l'étoffe d'un camp victorieux - Il lui faut affaiblir davantage l'opposition pour qui il n'a pas digéré son haut score - Perturber la réorganisation des coalition potentielle au deuxième tour en ralliant le PDS de surcroît le seul parti significatif électoralement parlant hormis le REWMI et par l'occasion isoler son leader. De la Ruse politique à l'économie En grande difficulté à financer son PSE et les conditions dfe garantie fixées par les partenaires économiques l'obligent à transiger sur certains aspects; l'évolution des lois en matières de libertés collectives (les droits des minorités (jargon politiquement correct pour dire homosexuel), l'implantation des multinationales comme Orange, Bolloré,... et enfin des efforts en matière de libertés individuelles dont le cas Karim en fut le point d'orgue. A force de cumuler les turlupinades MS s'est fait prendre à son propre jeu. D'obédience discrète dans les médias, les APE s'inscrivent dans cette lancée car une partie du montage financier du PSE entre dans la phase de mise en oeuvre de ces accords. "Je voterai pour Karim dès qu'il le laissera sortir" C'est à ce genre de déclarations que l'on assiste depuis le début de ce canular médiatique pour le moins qu'on puisse dire. En fait les craqellements au sein de la coalition BBY apparaissent depuis la défaite du "OUI" à Touba. MS n'a pas cessé d'envoyer des émissaires et de mobiliser les services de renseignement auprès des dignitaires de Touba pour qui ils pensent être à l'origine de la débâcle de Moustapha CISSE LO. Ses services lui conseillent dans un premier temps de sacrifier CISSE LO et ensuite d'essayer de les amadouer avec la libération de Karim WADE pour qui ils pensent bénéficier de la protection des Mourides à l'image de son Père. Cet à jeu que Macky opère une prise d'Otage des sénégalais en essayant de faire croire qu'il s'agirai d'un "ndigël" alors qu'il n'en est rien; i°) Pourquoi le Calif se prononcerait sur l'affaire Karim WADE une fois jugée alors qu'il avait la possibilité de le faire pendant le procès. ii°) Qui est assez naïf pour croire que la qualité de l'air humecté par Karim WADE peut être la seule préoccupation du Calif? iii°) Qui peut croire que seule la situation de KW intéresserait le divin Homme? Il est évident que c'est nouvelle fois une ruse pour incriminer l'autorité religieuse comme ses prédécesseurs, Macky se sert du pouvoir religieux. Et pour ceux qui auraient la courte mémoire, pourquoi le peuple sénégalais se soulèverait-il le 23 juin 2011 contre la dévolution monarchique pour accepter aujourd'hui d'être dirigé par ce même "fils de"? Indépendamment du droit de Grâce, c'est le Statut du Président qui pose problème et j'en interpelle la conscience collective notamment Thierno Bocoum dont je pense être le politique sénégalais le plus préoccupé par les institutions, à sa réforme. Au Brésil Dilma Roussef a pu être destituée sur fond de corruption au Brésil, aux Etats-Unis le Congrès se réserve aussi ce droit de même en Suède le Pr bénéficie de conditions particulières. Il est impensable que le PR au Sénégal juridiquement irresponsable, ne puisse être soumis à aucun moyen de contrôle ni à une sanction élective. Sénégalaises, Sénégalais MS nous a démontré a plusieurs reprises qu'il prêt même à liquider le Sénégal s'il le faut pour satisfaire la puissance colonialiste extensionniste, c'est à nous de prendre nos responsabilités. Babacar DIARRA
 L'auteur  Babacar DIARRA
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Babacar DIARRA
Blog crée le 03/03/2015 Visité 110103 fois 43 Articles 1317 Commentaires 0 Abonnés

Posts recents
MESSAGE D\'OUSMANE SONKO, PRÉSIDENT DE PASTEF LES PATRIOTES
Même s\'il y avait la machine à radiothérapie...
Pourquoi nous votons pour les menteurs?
Chez les personnes infectées par le VIH-2, la maladie progresse rarement.
SIT-IN A LYON
Commentaires recents
Les plus populaires
Youssou Ndour: dernier du Poker menteur?
LE NOUVEAU DICTAT
Macky réussit son premier CRASH TEST...de justesse!
Plan ORSEC, les Milliards sous les eaux?
ILA TOUBA ?