La plateforme des femmes pour la paix dénonce l'attaque de Borofaye

  • Source: : Seneweb.com | Le 10 janvier, 2018 à 11:01:59 | Lu 1927 fois | 4 Commentaires
content_image

La plateforme des femmes pour la paix dénonce l'attaque de Borofaye

La Plateforme des femmes pour la paix en Casamance a dénoncé avec "énergie", dans un communiqué, les évènements malheureux de la forêt classée Bayotte est, dans la commune de Niassya (sud), où 16 jeunes ont été tués samedi dernier par des individus armés.

La Plateforme, déplorant les pertes en vie humaine enregistrées à cette occasion, reste "compatissante et solidaire" avec les familles des 13 exploitants forestiers morts et les 7 blessés.

Cette structure dirigée par Ndèye Marie Diédhiou Thiam salue "les réactions de dénonciation et de soutien venant de Sénégalais de tout bord, Etat, société civile, autorités traditionnelles et coutumières, citoyens soucieux de la paix et de la cohésion sociale", rapporte le communiqué.

 


Elle dit apprécier "les mesures prises par le président de la République et son gouvernement à travers la convocation d’un Conseil de sécurité national, l’envoi d’une délégation ministérielle auprès des blessés et des familles des victimes, l’ouverture d’une enquête et les deux jours de deuil national décrété".


De même, les membres de la Plateforme disent apprécier "la condamnation ferme des faits par le MFDC, sa solidarité exprimée aux victimes et à leur famille, aux populations ainsi que le renouvellement de son ouverture au dialogue en faveur d’une issue heureuse au conflit en Casamance".


Constatant qu’un agissement "aussi odieux ne peut être que l’œuvre d’ennemis de la paix, saboteurs des efforts déployés par l’ensemble des acteurs pour obtenir cette accalmie, la Plateforme reste convaincue que cette tuerie est et restera isolée du conflit en Casamance", écrivent ses responsables.


Se disant "consciente que la Casamance dans sa situation actuelle de calme salutaire n’a pas besoin de pareils faits, la Plateforme invite à une prise de conscience de l’urgence de la situation qui requiert retenue et vigilance constantes de la part de toutes les parties prenantes".


Les camarades de Ndèye Marie Diédhiou Thiam réitère leur appel à l’Etat et au MFDC "pour une reprise des négociations, des pourparlers inclusifs, transparents qui ne mèneront que vers une seule issue, la paix définitive en Casamance". 


Auteur: APS - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (2)


Hitler Diola En Janvier, 2018 (12:26 PM) 0 FansN°: 1
Ces 13 jeunes l'ont cherchés , ce message s'adresse aux braconniers de la vegetations , gare aux recidivistes , ont vous attend de pied ferme, kou dagg souniou garabou mame niou rey ndem , ces sales Ndrengs , ils sont entrain de courroucer l'economie du Senegal sans que personne n'en pipe mot , aprés avoir deforesté la region de Kolda et Sedhiou ils veulent s'en prendre à la basse Casamance , mais ce sera au peril de votre vie je vous le promet
Reply_author En Janvier, 2018 (12:36 PM) 0 FansN°: 1
il n' y aura pas de paix tant que vous ne dites pas la vérité aux différentes parties. et comme vous avez peur de dire la vérité...
Reply_author En Janvier, 2018 (21:09 PM) 0 FansN°: 2
quel français! des braconniers de la végétation qui courroucent l'économie du sénégal.
et depuis quand les parents de diao baldé keita et de abdoulaye baldé maire de ziguinchor sont-ils devenus des étrangers au sénégal?
d'ailleurs parmi les 13 tués, il n'y aun cissé, un gassama, un sadio et un touré et le jeune porté disparu est un manga.

















13
Le Front Pour L’intégrité Du T En Janvier, 2018 (12:59 PM) 0 FansN°: 2
Avis à tous les sénégalais : Mame Ngor Djazaka : Disculpe les terroristes du MFDC.

Voilà ce qu’il dit ce bavard et trafiquants de faux billets : "Ce n'est pas le MFDC mais des bandits qui ont ôté la vie à 13 personnes à Boffa" Mais franchement voilà le Sénégal, des idiots comme Mame Ngor Djazaka se mêlent de tout dans ce pays. Comment cet idiot trafiquants, et utilisateurs de fausses monnaies et de faux billets de banques peut-il se permettre de se mêler à un débat aussi sérieux ? Qu’est qui permet à ce nigaud nul et lécheur de faire de telles affirmations, C'est ulcérant, et rageant. Pendant que le peuple unanimement sait que ce sont les terroristes du MFDC qui commettent ces assassinats cruels sur des jeunes du Sénégal, ce salopard bavard essai de disculper ces voyous. Nous demandons une dénonciation nationale contre cet énergumène. Nous invitons toute la jeunesse du Sénégal à condamner et à boycotter, et à réduire toutes les manifestations de Mame Ngor Djazaka Tous les artistes du Sénégal, à commencer par Youssou Ndour, Baba Maal et tous les autres doivent à partir de ce jour éviter, et refuser de s’afficher avec cet individu, et de mettre en quarantaine Mame Ngor Djazaka Nous demandons à la jeunesse du Sénégal de ne plus lui permettre d’organiser une manifestation, ou une activité quelconque sur l’ensemble du territoire national. Nous invitons l’état du Sénégal de nettoyer la région de Casamance de toute sa vermine.

Le Front pour l’Intégrité du Territoire Nationale du Sénégal.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com